J'ai interviewé Stromae au Ciel

Oh putain le cauchemar ...

Oh bordel de shit, le réveil en sueur à 4 heures du mat ...

Oh putain ...merde.

Tout semblait normal pourtant. 

Je me réjouissais du concert de ce soir dont je devais faire les interviews et le report. 

Le plateau annonçait Lail Arad, une folkeuse Londonienne à la douceur redoutable et puis Lady Leshurr, petite bombe hip-hop en résidence au Ciel depuis une semaine.

Le programmateur de cette petite salle de 180 places assises nous avait toujours habitué a du pointu, mais là...comment...dire, je passais carrément de Marc DiMarco à Snoop Dog, version beau sexe.

En marchant dans ce froid si sec propre à Grenoble, je me disais que j'avais de la chance de vivre ici. Sincèrement, je me plains souvent mais pouvoir me retrouver dans une petite salle, à voir des groupes qui déchirent, des groupes plus originaux les uns que les autres, ceux que l'on n'entend pas à la radio et vous font vibrer sans strass ni paillettes, ceux qui sont à la base de tout et que les grandes stars pillent sans retenue. 

Et je savais, en plus, que j'allais payer ma place pas trop cher. L'un des nombreux avantage d'un équipement de service public où j'ai mes billes du coup. 

C'est lorsque je suis arrivé en vue de l'entrée que j'ai senti quelque chose clocher. Ce n'est pas la foule qui patientait dehors, ça j'y était déjà habitué ; c'était plutôt les grandes banderoles TF1 et RTL2 qui avait remplacé celle de radio Campus. La porte de derrière était gardée par la régisseuse du lieu, qui me connait assez bien pour l'avoir ouvertement dragué à plusieurs reprises quand mon taux d'alcool me le permettait. Elle ne m'a évidemment jamais pris au sérieux et lorsque la dernière fois, ivre une fois de plus, je lui ai sorti : "T'as qu'à pas être trop bonne !! " J'ai senti dans son regard que le bouchon que je venais de pousser avait dépassé une limite qui sentait le Hammer-Kick a plein nez. 

Lorsque je lui ai dit que je venais pour l'interview, elle m'a lâché un "dégage de là, la con de ta race." ; "Quoi !? Mais qu'est-ce tu racontes, Vanessa ? Je viens pour l'interview !!!" ; "Dégage connard !! ".

Hum...J'ai mis ça sur le dos de mes antécédents de gros lourd et me suis carapaté fissa vers l'entrée où j'étais sur que Laurent Simon, le programmateur, allait démêler cet imbroglio diplomatique. 

Quelle ne fût pas ma surprise de voir à côté d'un distributeur de RedBull, un personnage en costume Armani, fine moustache de dandy péruvien et montre en or 24 carats me répondant d'un air sec : "Ce soir c'est Stromae, t'as deux minutes pour ton interview, ensuite tu te barres car c'est complet".

-"!!!??!!! Laurent ?! c'est bien toi ? Mais !! Qu'est-ce que tu me racontes ? Et c'est qui tous ces gens en cravate ? Mais Laurent !! Hohohoho réveille-toi !!!! Elles sont où Lail et Lady Leshurr ? Je viens pour l'interview, tu te rappelles ?

-Ecoute, j'ai pas le temps, si tu veux te plaindre, tu appelles demain Universal au 082223242566, t'appuies sur 2 après la petite musique, ensuite tu patientes 15 minutes, après t'appuies sur 4, une courte pause, étoile, une longue pause, puis t’enchaînes rapidement 5,6,7,2 et si tu as bien tout fait comme je t'ai dit tu devrais avoir quelqu'un au bout du fil...

-Mais, Laurent ?! 

-Tu dégages maintenant sinon j'appelle Vanessa que tu as croisé tout à l'heure. Et puis m'appelle pas Laurent, dorénavant c'est Monsieur Simon.

-... !?!!

Bon. Hum...comme je ne déteste pas Stromae, je fais donc comme si de rien n'était et j'y vais. Et j'ai déjà ma première question : 

"- Mais qu'est-ce tu fous là !!?

- Xav ?

- Qu'est que tu fous là bordel !!?!

- Ho Xav, ça va pas de me parler comme ça ?

- Hein !? Quoi ? Ha mais ! On est où là ?

- Dans notre lit et j'aimerai bien dormir !! 

- Ho merde !!! Vite faut que j'appelle Laurent Simon.

- Qui ça ? Mais qu'est-ce que tu racontes, il est 4 heures du mat !!!

- Si si, c'est très important ! "

J'étais paniqué. Evidemment, il ne m'a pas répondu. J'ai tout essayé, envoyer des messages, j'ai même failli faire le 15, mais rien du tout.

J'ai vraiment commencé à avoir peur et puis je suis allé voir sur internet pour glaner quelques infos. Et j'ai tout de suite compris mon cauchemar prémonitoire. L'Etat avait retiré plus de la moitié des subventions de la salle. Donc, l'Etat, sans me demander, a décidé tout seul, qu'en somme, l'argent que je lui donne chaque année n'irait plus dans la diversité culturelle. Ohhhh !!!! Mais c'est ma tune bordel!!!!!!!! 

La culture sera donc bientôt gérée par des entreprises privées qui nous feront voir ce que l'on devra acheter, c'est à dire, toujours les mêmes choses. S'en suivra un appauvrissement culturel certain, mais tout de même, un quintuple disque de diamant pour Patrick Sébastien et son nouveau tube "une petite pipe avant d'aller se coucher".

Blurp...ouais, j'ai un peu la gerbe aujourd'hui. 

 

 

Vous pouvez aller voir les 3 derniers concerts de la saison au Ciel et accessoirement participer au sauvetage de ce lieu original. 

Merci pour eux...Heu non, pour nous tous en fait.

https://www.weezevent.com/abosoutienr2c

Dernière modification ledimanche, 24 mai 2015 12:09
0
0
1
s2smodern
powered by social2s
Connectez-vous pour commenter