Lisa Leblanc et Bears Towers@La Source

Ce soir là à la Source de Fontaine c'était ambiance chalet en forêt et espaces sauvages avec 2 groupes jouant dans la case de la country et du folk. On ouvre les hostilités avec Bears Towers qui n'ont pas du aller bien loin pour trouver le bois dans lequel s'épanouir puisqu'ils nous viennent de Haute Savoie. Dans un style faisant penser à un Mumford and Sons en plus pop ou encore aux Lumineers ils proposent un set solide avec de belles voix et une image en adéquation avec leur musique. Ca joue de la guitare en bois sec, de l'harmonica et si c'est très sage et convenu dans le style on sent une grande sincérité et une vraie volonté de partage avec le public présent. Qui le leur rend bien.

Lisa Leblanc prend la suite avec sa « gang » et réjouit immédiatement par son énergie, son sourire et surtout une musique puisant des influences diverses dans le creuset des musiques traditionnelles d'Amérique du Nord. On y retrouve du folk, de la country, un peu de bluegrass, de la musique cajun, le tout modernisé par un son très rock garage qui finit d'enlever l'approbation du public. Au deuxième titre les premiers rangs sont debout et entament une danse frénétique qui ne prendra fin qu'avec la fin du concert. Lisa Leblanc c'est avant tout une jeune femme avec un caractère bien trempé, des histoires d'amours déçus à raconter avec sa voix puissante le tout accompagné très finement à la guitare au banjo ou à la mandoline. Elle se fait également le temps d'une chanson ambassadrice de sa culture natale acadienne, nous apprend à nous petits français ce que c'est que de défendre la culture francophone contre vents et marées. On sent à plusieurs reprises que l'émotion la gagne de voir autant de monde venu l'acclamer, de voir des compatriotes acadiens et tout simplement d'être aussi bien accueillie aussi loin de chez elle. C'est sur un immense rire et quelques courbettes que la jeune femme et ses acolytes talentueux quittent le plateau avec malgré les 2 rappels un public qui en redemande longuement en vain.

Ce qui est sûr c'est que les amateurs de folk au sens large ont ce soir vécu une bien belle soirée qui avait des accents d'un français d'une autre époque, d'une autre culture mais que les cousins des 2 côtés de l'Atlantique se sont entendus « ben top à c'soir ».

0
0
1
s2smodern
powered by social2s
Connectez-vous pour commenter