Reste couchée ma chérie je vais chercher les croissants

Vous qui lisez ce texte, vous savez que je ne suis pas objectif. D'ailleurs le sommes-nous vraiment (?), comme nous n'avons pas l'intention de disserter sur le sujet, je l'affirme je ne suis pas objectif !
En écoutant le dernier Lofofora, je savais déjà que cette chronique risquait d’être positive. Non pas pour une simple question d’être un fan, non pas pour avoir lu de bonnes chroniques mais pour le simple fait d’avoir suivi l’élaboration de ce nouvel opus. De la préparation à la sortie avec les photos de l’enregistrement, les extraits sonores, le clip qui annonce la sortie de ce nouveau Lofofora, tout cela nous a permis de commencer à nous faire une idée de cette « épreuve du contraire » avant sa sortie, l’attente des nouveaux morceaux comme l’attente du prochain épisode de votre série préférée.
Nous connaissions déjà «L’innocence», «Pornolitique» et le single «Contre les murs» qui forment l’ouverture de «l’épreuve du contraire». Et cela fait du bien de pouvoir se raccrocher à ces textes connus et rentrer dans l’album. Lofofora c’est obligatoirement plusieurs écoutes, la première pour la découverte, les suivantes plus attentives pour saisir tous les textes. Lofofora c’est un des derniers groupes avec des paroles, alors on en profite pour écouter.
Lors du précédent album j’avais interviewé Lofofora et je leurs avais demandé s’il y avait encore des choses qui énervaient Lofofora, Reuno m’avait simplement demandé de combien de temps je disposais ! La rage est toujours là ! En lisant les titres «Romance» et «Chanson d’amour» j’ai eu une petite sueur froide en me rappelant «vice et rale». Je n’ai pas été déçu en écoutant cette romance toute particulière et cette chanson d’amour, je le répète : la rage est encore là…
L’amour, la mort, l’hypocrisie, la dépression, l’amitié, le travail, les injustices, les cons, la vie encore une fois passée au crible dans cet album qui est dans la ligne du précédant, très travaillé. Et même si la dernière parole est tournée vers le futur plein d’optimisme et «qu’à nouveau nos yeux s’émerveillent » je garderais le fait que «question d’honneur Lofofora garde la haine et les cross». Un album que l’on a attend sur scène, à bientôt Lofo !

Lofofora
L'épreuve du contraire
label Athome , sortie le 15/09

Dernière modification lemardi, 25 novembre 2014 18:20
0
0
1
s2smodern
powered by social2s

Media

Plus dans cette catégorie : Décibelles, belles, belles, comme le jour. »
Connectez-vous pour commenter